Blogue

Comment aider un proche toxicomane?

Vous vous sentez impuissant face à la dépendance d’une personne qui vous est chère? Vous n’êtes pas familier avec ce que sont une dépendance et les problèmes de toxicomanie? Sachez qu’il existe des moyens d’accompagner votre proche et même de l’aider à s’en sortir. 

Qu’est-ce qu'une dépendance?

Est une dépendance un « besoin irrépressible et incontrôlable de consommer une substance ou d’effectuer certaines actions. Lorsque ce besoin est assouvi, il procure un certain plaisir. Au contraire, lorsqu’il ne l’est pas, il crée un sentiment de manque (craving) dont les conséquences peuvent être plus ou moins importantes selon le niveau de dépendance auquel la personne est confrontée ». Une activité ou une habitude devient alors obsessionnelle : toutes ses pensées, ses actions, ses désirs tournent autour de celle-ci. 

Il existe une foule d’éléments auxquels une personne peut devenir dépendante. On pense souvent à l’alcool, à la drogue, aux médicaments ou aux jeux de hasard et d’argent, mais il est aussi possible d’être dépendant à la nourriture, au sexe, aux activités sportives, aux jeux vidéos et même à une autre personne dans le cas d’une dépendance affective. 

Dépendance physique et dépendance psychologique

Saviez-vous qu’il existe une distinction entre une dépendance physique et une dépendance psychologique? Les deux types sont indissociables, mais se manifestent de différentes manières. Alors que la dépendance physique peut disparaître rapidement, la dépendance psychologique peut rester durant toute la vie d’un consommateur…

Or, une dépendance physique est traduite par un besoin accru d’une substance pour continuer de fonctionner « normalement ». C’est au-delà d’un besoin psychologique, c’est un besoin fondamental au même titre que manger, dormir et boire pour un toxicomane. 

Un possible sevrage entraîne un manque tellement intense qu’il s’exprime par différents symptômes comme des maux de tête, des nausées, des vomissements, des tremblements, des hallucinations… D’ailleurs, les symptômes de sevrage à certaines substances peuvent être graves pour certains individus, c’est pourquoi il est parfois nécessaire d’obtenir un avis médical sur la question et de vous informer auprès d’intervenants qualifiés dans le domaine de la dépendance et de la toxicomanie.

À l’instar d’une dépendance physique, une dépendance psychologique est liée aux effets procurés par la substance consommée. En effet, les souvenirs évoqués par la consommation, la sensation de bien-être et toutes les autres facettes de la consommation au sens psychologique deviennent des éléments auxquels un consommateur est profondément attaché. Ils animent le désir, un désir parfois plus fort que tout et incrusté dans les habitudes de vie et dans le cercle social d’un individu toxicomane. 

Qu’est-ce que la toxicomanie? 

La toxicomanie se traduit par un comportement de dépendance à l’égard d’une ou plusieurs substances psychoactives. Divers éléments caractérisent la dépendance : 

La toxicomanie est la consommation abusive et sans contrôle de substances comme l’alcool, les drogues ou les médicaments. L'individu toxicomane devient pris dans un circuit de récompense qui était au départ dirigé par le plaisir de consommer.

Ce style de vie est enraciné dans le cycle de dépendance, le processus qui mène à développer une relation malsaine avec une habitude ou une activité. Il s’agit ici d’un cercle vicieux, d’un piège dont il est difficile de se libérer...

En consommant régulièrement une substance, le phénomène de dépendance vient aussi avec celui de tolérance. La sensation de plaisir causée par la consommation s’estompe et devient de moins en moins intense. L’individu doit alors en ingérer une plus grande quantité afin de retrouver le niveau de plaisir procuré par les premières prises. 

Attention! Il est possible de devenir dépendant à une substance sans développer de tolérance!

Ce phénomène complexe et multidimensionnel touche toutes les sphères de vie de l’individu dépendant. D’ailleurs, plusieurs conséquences découlent de la toxicomanie : problèmes de santé mentale et/ou physique, difficultés interpersonnelles, d’adaptation et sociales… 

Un centre de thérapie comme le Domaine Perce-Neige joue un rôle clé dans le rétablissement d’un consommateur. Il peut aussi supporter le proche aidant pour l’accompagner dans son rôle. Les services offerts sont adaptés à chaque résident.e pour la personnalisation de leur rétablissement.

La famille et la toxicomanie 

Les membres de l’entourage d’un toxicomane sont des piliers dans sa vie, ce sont des points de repère. Vous devenez donc un partenaire incontournable de son réseau social qui tend habituellement à diminuer en développant une dépendance. 

Aider un proche toxicomane

Voici quelques stratégies à adopter pour tenter d’influencer positivement le cheminement d’un proche toxicomane : 

Ces tactiques pour aider un proche toxicomane peuvent être utilisées lors des stades du changement ou du cycle de l’assuétude. 

Comment aider un proche toxicomane en cas de rechute?

Saviez-vous que 40 à 90 % des toxicomanes traités recommencent à consommer à un moment ou à un autre? Que ce soit à une ou plusieurs reprises les rechutes se produisent, et ce, même avec les meilleures précautions!,

Ainsi, évitez le jugement et les réactions négatives. Aidez votre proche à voir sa rechute comme une opportunité d’apprentissage plutôt qu’un échec. Pour ce faire, essayez de comprendre les raisons qui l’ont poussé à consommer et d’identifier la manière dont il s’est pris. Déterminez également ensemble comment réagir pour éviter une future occasion de consommer. 

Utilisez alors les constats pour développer de nouvelles stratégies de prévention des rechutes pour maximiser les chances de rétablissement complet. Transformez même cette nouvelle prise de conscience en une activité : mettez par écrit les tactiques et écrivez des phrases ou des mots de motivation sur des bouts de papier. Bref, surmontez la rechute, ensemble, de manière positive pour que le toxicomane tire ses propres leçons.

Attention! Veillez à ce que votre proche ne se déresponsabilise pas de sa rechute. Avec votre aide ou celle d’une ressource professionnelle, il doit élaborer un plan pour se remettre sur pied. Au besoin, épaulez-le dans l’atteinte de ce nouveau défi.

La clé vers le rétablissement : le temps

Vous voyez, il n’y a pas de solution miracle. Il est entre les mains du consommateur de trouver la volonté de régler son problème. Comme proche aidant, vous pouvez utiliser les stratégies énumérées ci-dessus pour l’accompagner et le soutenir.

 

Article suivant

La dépendance en toxicomanie : les stades du changement

Les personnes aux prises avec une dépendance passent à travers diverses é...

Lire l'article Lire toutes les nouvelles